jeudi 28 novembre 2013

Hunger Games : l'Embrasement

Réalisé par : Francis Lawrence

Avec : Jennifer Lawrence, Woody Harrelson, Josh Hutcherson...

Nationalité : Américaine

Genre : L'embrasement, c'est pour demain. Aujourd’hui, y'a poney (selon Kaal).
L'embrasement c'est aujourd'hui et demain on pète le feu (selon Roxy) 

Durée : 2h26 






Avertissement : des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs



Katniss Everdeen est rentrée chez elle saine et sauve après avoir remporté la 74e édition des Hunger Games avec son partenaire Peeta Mellark.
Puisqu’ils ont gagné, ils sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire dans tous les districts. Au fil de son voyage, Katniss sent que la révolte gronde, mais le Capitole exerce toujours un contrôle absolu sur les districts tandis que le Président Snow prépare la 75e édition des Hunger Games, les Jeux de l’Expiation – une compétition qui pourrait changer Panem à jamais…







Critique de Kaal 

J'ai pas aimé le premier Hunger Games. A cause du scénario pas franchement bien fichu et surtout à cause de la réalisation de Gary Ross, adepte de cette saloperie de shaky cam rendant les combats épileptiques et abscons. Après avoir craché comme un chat obèse sur l'annonce d'une suite (découvrant par la même occasion que c'était une série de bouquins), j'ai apprécié découvrir que tous les éléments que je ne supportais pas dans le premier opus ont été retirés. Changement de réal : place à Francis Lawrence (Constantine, Je suis une Légende). Une histoire plus dramatique et sombre : c'est parti pour la Révolution des districts ouaiche. Donc oui, j'ai été voir la suite avec de l'espoir et de la curiosité. Un défi lancé à Hunger Games, celui de me plaire. Ce matin, j'écris sur un film qui m'a une nouvelle fois déçu, et un peu plus que ça. 

Embrasement, mon cul. 
Ouais, il y aura peut être un peu de spoil dans mon papier, mais c'est vraiment pour vous sauver de ce complot hollywoodien.

Pourtant, ça commence bien. Retour de Katniss chez elle, dans son district de crève-la-dalle où elle attend de devoir partir en Tournée rencontrer les autres districts pour montrer combien elle est heureuse d'avoir gagné et buté les chers enfants des autres. Elle apprend par la même occasion que tous les 25 ans, des Jeux de l'Expiation sont organisés faisant s'affronter les anciens vainqueurs. Et c'est là que ça coince déjà. Pourquoi tout le monde est étonné de cette nouvelle compèt ?! Même les vieux semblent l'être. C'est idiot car c'est un événement régulier selon le Président Snow. Visiblement, l'ensemble des districts avait oublié cette horrible épreuve.
Entre temps, ça se fait des câlins. On fait des bisous. On se fait la gueule. On fait encore des câlinous. Jusqu'à ce que Katniss et Peeta retournent dans l'arène. Rendez-vous compte, on a déjà fait 1h30 de film là. Oui, oui, quasi la moitié du temps consacrée à du vide. BOOOOOOOORING...
C'est à ce moment là qu'on se rend compte d'une chose grave..
Des populations opprimées, des habitants du Capitole qui en n'ont rien à branler des autres, Katniss et Peeta dans l'arène, Peeta qui est un formidable boulet, Katniss qui est dépressive à en devenir totalement relou, Woody Harrelson qui les coache... Mais attendez... Mais oui ! CARNET DE LIAISON !! Il y a tricherie Hunger Games 2 ! Tu copies sur ton voisin Hunger Games, qui est pas bien malin à la base. Je vais convoquer tes parents qui vont te filer la rouste dont t'as besoin.

Autre chose complètement con. L'épreuve est un combat à mort entre 24 participants. Il ne peut en rester qu'un (rire de Christophe Lambert). Pourquoi alors, ils font tous des alliances ?! Qu'est-ce qu'ils ont pas compris dans "combat à mort" ? A la limite, ils disent tous ne pas vouloir se tuer pour protester contre la compétition. Mais là, non ! Ils s'aident pour tuer les autres candidats. Aucun ne se rend compte qu'il faudra buter ses petits copains. D'ailleurs, les organisateurs sont visiblement aussi cons puisqu'ils les laissent constituer des équipes. Dans le premier opus, à chaque entraide, il y avait des sanctions. Là, que dalle. Comme si au final, même les gens du Capitole s'en foutaient royal de ces Jeux de l'Expiation, une tuerie de télé-réalité parmi tant d'autres. 

Vous l'aurez compris, tout se répète. Pour finir sur une promesse de révolution prévue pour le troisième opus. OUI ! Il ne s'est rien passé ! OUI ! On se fout de votre tronche ! OUI ! Il n'y a pas d'embrasement comme annoncé ! OUI ! Je vais mettre une note sévère ! OUI ! Le film va encore gagner des millions alors que c'est d'un vide intersidéral et pourtant la trame de base pourrait être extrêmement intéressante. OUI ! Je vous fais des bisous putain !



Malaise...



Critique de Roxy :



Well, well, well... je vais commencer tout simplement par démonter ce que Kaal a écrit précédemment. Point par point et sans aucun raccord propre. Oui je sais, ce n'est vraiment pas professionnel, mais je n'en suis pas une donc je m'en bat la moule.

Tout le monde est étonné en découvrant les jeux de l'expiation ? Non, seulement ceux qui n'étaient pas nés il y a 25 ans ou alors trop jeunes, et Haymitch l’alcoolique du coin qui ne se rappelle probablement pas de son propre prénom le soir venu.
Je ne suis pas une adepte de la guimauve et du mielleux, vraiment pas. Mais là franchement, se focaliser là dessus dans Hanger Games, c'est stupide, c'est tout simplement l'élément le moins présent du film ! Alors oui il y a une histoire de triangle amoureux, mais ne la comparons pas avec celle de Twilight par exemple, car il est un peu plus complexe. Katniss aime un type et est ensuite forcée de faire semblant d'en aimer un autre pour le public, le spectacle. Dur. Oui ensuite elle ne sais plus où donner de la tête : normal, son mec elle ne le voit jamais et avec l'autre elle vit des trucs de dingue. Bref, c'est un peu nul de résumer ça comme ça, mais encore plus en un banal "je t'aime moi non plus".
Bien sur qu'il y a des ressemblances avec le premier opus : C'est Hanger Games, les gens se battent dans une arène ultramoderne, dirigée par des types qui leur envois le plus de trucs bâtards en pleine tronche. Oui Haymitch les coach, oui Cinna est leur styliste, oui Effie est toujours là : Normal, c'est une équipe, ils le disent d'ailleurs suffisamment pour que même le plus gros des abrutis ne se pose pas la question.
Les participants doivent s’entre-tuer, mais ils font des alliances. C'est idiot ? Au contraire, c'est malin, très malin même, seulement il fallait écouter jusqu'au bout pour comprendre à quel point.

BREF.

Les personnages sont assez bien travaillés, particulièrement Katniss : Ses premier Hanger Games l'ont complètement traumatisés et plus que tout autre elle ne veut pas recommencer... pas de chance. Si les personnages sont bons, c'est parce qu'ils sont globalement interprétés par des acteurs géniaux. Un casting quatre étoiles que mon collègue a omis de mentionner : Jennifer Lawrence, Woody Harrelson, Elizabeth Banks, Stanley Tucci, Môssieur Phllip Seymour Hoffman et même la folle Amanda Plummer aka Honey Bunny dans Pulp Fiction.

Divisé en deux partie, le film "démarre" vraiment lors de l'arrivée de nos héros au Capitol. Mais ça ne veux pas dire que la première partie est ennuyeuse et inintéressante : au contraire. De manière générale si on ne s'est pas mis à ronchonner dès les premières minutes, on ne s’ennuie pas une seconde. Esthétiquement très beau : les effets spéciaux sont superbes et les costumes n'en parlons pas ! C'est intelligent avec de l'action bien dosée, plus sombre aussi : Hanger Games second volume est selon moi meilleur que le premier. Si certain dialogues sont un peu simplets, c'est vraiment pas ce qui se remarque le plus, un scénario bien ficelé (oui faut pas chipoter) qui m'a juste fais dire "vivement le troisième" à la fin du film.
La colère monte, les districts en concurrence deviennent désormais alliés contre un seul et même ennemi. Oui c'est un embrasement et qui annonce un putain d'incendie !





J-Law a apparemment lu la critique de Kaal...



21 commentaires:

  1. Au contraire de toi j'ai vu les deux à la suite au cinéma, le premier a failli me donner la migraine tellement c'était mal filmé (la violence atténuée par des mouvements de caméras qui font du zig zag) et le récit patinait pas mal avec la trop grande influence de Battle Royale. Là la réalisation est superbe, l'action est là, il y a plus d'action et de violence et il y a tellement de tensions que l'épisode de transition qu'il est censé être a un sens. Perso pour un qui n'en avait rien à foutre, j'ai été vraiment intéressé.

    RépondreSupprimer
  2. Bon Kaal tu le sais ça va te faire mal! Si la forme (qui peut ne pas plaire à tout le monde) peut te rebuter le fond est juste splendide.
    Entre faut semblant pendant 1h30 où le paraître est mis en avant de la scène et le contraste avec la réalité qui est loin d’être aussi enthousiasme que cette comédie si bien roulée jadis. Et oui je dis bien jadis car là changement dans le film, la société ouvre (enfin !) les yeux et s’accroche à l’espoir de changer les choses par le biais de l’héroïne principale. La tournée est juste poignante, on s’identifie rapidement a Katniss très perturbée par son retour et par se qui en découle (cette actrice est très douée, la garce !).
    Pour les Jeux de l'Expiation certes ceux-ci soulèvent l’étonnement au près de la population qui devrait pourtant y être habitué. Mais finalement c’est plutôt logique car rappelons le dans le film précédent la fin des Hunger games est loin de celle qu’ils ont toujours connus. Par conséquent ils sont dans une période de révolte, de transition et cet événement est un retour à la réalité comme ci malgré ces rebellions le capitole a et aura toujours le dessus.
    De la on repart aux hunger games (passons la scène où Katniss est choisi pour son district, petit moment bien sympa) revoilà le show que chacun doit donner pour être le favoris : entre comédie, mis en avant et jeu d’acteur chacun y va de sa touche personnelle pour se mettre en avant tout en évitant les jeux. On le comprend bien ils sont tous dans la merde (plus que précédemment) donc ils font le max pour s’en sortir. C’est la où on passe des vainqueurs sans cœur prés à se massacrer les uns les autres à des simples participants humains qui sont écœurés de devoir re subir un tel calvaire (et pour surement y rester).
    Puis on entre dans les jeux : ça y est on en prend pleins la vue avec tous ces décors de ouf ! l’arrivée des jeux est surprenante , le mécanisme de « on va vous balancer des trucs en plus au cas que le fait de vous entre tuer ne serait pas assez efficace » est bien trouvé , les alliances sont inévitables a moins de vouloir mourir direct tout seul dans ton coin des le début ; après bien sur on doit tuer son copain mais c’est la règle, pas besoin de faire une alliance de 15 personnes mais juste se qu’il faut pour par te faire massacrer par les autres joueurs qui sont je le rappelle les vainqueurs des autres jeux (donc pas des nazes) .
    Bref cette suite a réussit a me surprendre, a me tenir en halène, a m’éblouir, a m’émouvoir, tout se qui font pour moi les qualités d’un bon film. Kaal tu aurais du le voir avec moi tu aurais kiffé ta race ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Navré de le dire, mais dans dans un combat à mort avec autant de participant, c'est clairement idiot de faire des alliances. Psychologiquement, ce serait encore plus dur de tuer un pote par la suite. Cela prouve donc que les candidats sont en phase avec les règles du jeu, donc avec les règles du Capitole alors qu'à côté, ils chialent devant la caméra pour que les Jeux soient annulés. C'est proprement illogique.

      Pour ce qui est de la Tournée, sincèrement, ça sert à quoi ? Envoyer les vainqueurs narguer les districts qui ont perdu leurs enfants. Le Capitole s'imagine vraiment que ça va leur faire plaisir ? Et puis, qu'est ce que les gens en ont à foutre que Katniss et Peeta se lèchent le visage régulièrement ? Ils ont gagné, tant mieux pour eux. Mais cela ne doit jamais constituer une preuve de bon sens venant du Capitole.

      Tout ce qui me dérange dans cet univers sont les actions des deux factions, Capitole et districts. Cela n'est en aucun cas crédible. Mettre en place une terreur, ok. Punir les rebelles, ok. Les narguer, non. Ce geste ne peut qu'embraser les districts. Ou alors on montre clairement que les décideurs du Capitole sont de grands imbéciles de la Politique et on ne les fait pas passer pour des génies de la manipulation. Cet univers (au cinéma, je n'ai pas lu les bouquins) est tout simplement bancal et se casse rapidement la gueule quand on y réfléchit à posteriori.

      Surtout que ce deuxième opus reprend le même schéma narratif pour nous servir une bouillie scénariste qui se la joue "drame épique" pour au final, nous annoncer que l'Embrasement, ce sera pour le prochain épisode. Une telle arnaque, non merci. Dans certaines cultures civilisées, on appelle cela du vol.

      Pour ce qui est des décors, c'est sympa ok. Mais franchement pas ouf.

      Supprimer
    2. Non c’est pas bête du tout de créer des alliances car c’est le meilleur moyen de survivre au début, tu oublies une chose: ils ne sont pas obligés de entre-tuer ! Une fois avoir tué les autres alliances , imaginons que tu te retrouves avec ton pote à la fin , bien sur tu n’as pas envie de le tuer donc chacun par de son coté et c’est le premier des deux qui meurent qui à perdu . Pas obligé de tuer ton pote il peut très bien mourir de multiples autres façons que nous propose le jeu. Et il y en a des tonnes !!!!

      Tournée des vainqueurs égal propagande du capitole , montrer sa générosité en laissant survivre un vainqueur et la en l’occurrence deux vainqueurs ! Grâce à cette « générosité » les deux vainqueurs peuvent vivre leur amour …. Bref tu as compris l’idée. A contrario il y a l’image inverse que tu soulignes parfaitement : le fait qu’on peut imaginer tout ceci comme une mascarade, un moyen de « narguer » les autres districts et c’est dans cette confusion que s’inscrit les sentiments de nos deux héros . Il y a une coupure entre le paraître et la réalité et c’est la que ça devient très intéressant au contraire ! Le capitole veut affirmer son autorité (terreur, punir les rebelles…) tout en dégageant une « image positive » (la survie de vainqueur). Cependant ce manège ne marche plus au près de la population qui a vu a travers l’issue des derniers hunger games une certaine faiblesse ou clémence (sa dépend du point de vue : districts ou capitole) donc un moyen de pouvoir faire changer les choses .

      Supprimer
    3. Non mais arrête Caro, tu peux pas croire que le coup des alliances est bien pensé ! En gros, tu incites les gens à faire des alliances dans un combat mortel et éventuellement mettre tes potes à découvert pour qu'ils crèvent d'une autre main que la tienne ?!

      Est-ce que ce manège a -sociologiquement parlant- des chances de fonctionner ? Franchement ?
      En quoi Katniss représente plus un idéal d'espoir que les candidats précédents ? Prenons Beetee (joué par Jeffrey Wright) par exemple. Il a prouvé son importance dans le Capitole par son intelligence et son inventivité. Il parait plus qualifié pour représenter un idéal humain utile à la société qui inciterait les populations à se battre plutôt qu'une gamine dépressive qui sait juste tirer à l'arc et porter des robes enflammées.

      Supprimer
    4. Tu ne mets en aucun cas ton pote a découvert , au contraire si tu formes une alliance c'est pour pouvoir se protéger les uns des autres! C'est de loin une meilleure stratégie que "je veux rester tout seul pour crever dans mon coin". Tu penses sincèrement qu'en étant seul tu peux plus t'en sortir ? impossible ! A part si tu es un sur homme avec des qualités de survies (eau, chasse) et de survies (combat, aptitudes physiques) mais faut les avoir! Comment peux tu penser que c'est idiot?

      Bien évidemment que certains candidats précédents auraient pu représenter cet idéal bien avant mais c'est pas vraiment l'histoire de Katniss ou pas. C'est plus par son acte final où elle a décider de se sacrifier qu'elle a réussit à faire plier le capitole. C'est juste elle la première a réussir cet exploit et donc a déceler une faille , en soi elle n'est pas plus exceptionnelle que les autres.

      Supprimer
    5. Donc c'est faire croire aux autres que tu les aides en espérant qu'ils vont se faire buter par d'autres ? C'est pas un peu immoral ?

      Supprimer
    6. Sinon, Kaal, t'es au courant qu'à la base c'est un bouquin, ça aurait été mal vu de changer l'histoire tu ne crois pas ? Ne confond pas tout en critiquant ce genre de chose.

      Supprimer
    7. Dans ce cas, l'histoire du bouquin est totalement débile.

      Supprimer
  3. Kaal est un vieux ronchon.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai arrêté de lire quand tu as annoncé la présence de spoilers dans ton article. Car oui, je compte aller voir cette "chose" parce que j'ai bien aimé le premier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais enfin, je me rends compte que j'en ai pas vraiment mis ^^

      Supprimer
  5. je trouve pas ça idiot non plus à l'excès l'histoire des alliances. Dans Battle royale il y a ca aussi et personne n'a crié au scandale !
    Après sur le reste, je ne sais pas encore, j'irais le voir la semaine prochaine tiens !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le problème est que cela n'a pas de sens (même dans Battle Royale) à moins d'annoncer clairement que c'est une rébellion contre le maître du jeu. Sans meurtre, il n'y a pas de jeu. Le fait de se lancer tout de même dans une chasse à l'homme entraine invariablement une acceptation de la règle, ce qui conduira à une impasse pour le personnage mais ce qui remplit largement un film si l'on est pas trop regardant sur le scénario.

      Supprimer
  6. Sérieux comment on peut dire que Hunger game "à un fond splendide"??!! C'est ronflant, pleurnichard, culcul, mal joué (même les babouins jouent mieux que les héros), Katnis est insupportable (elle aime gale, puis embrasse peeta, elle déprime, puis revient vers gale, se tape le babouin, aime peeta...). Un film divertissant pour ado mais pas plus. Hangover Game!!!!!

    RépondreSupprimer
  7. Je ne suis pas du tout, mais alors pas du tout d'accord avec ta kritique (p'ti clin d'oeil). En sachant qu' Hunger Games est une trilogie, il est tout à fait normal que cet opus soit un opus de transition. Sinon cela n'aurait aucun sens. Et le titre " l'embrasement " le démontre très bien. Je m'explique :
    Selon moi l'embrasement ne veut pas forcement dire révolution. Au contraire il signifie la goutte d'eau qui fait déborder le vase ou l'acte qui met le feu aux poudres, et qui débouchera donc sur la fameuse révolution tant attendue. Dans le premier on découvre l'histoire et le principe de fonctionnement du Capitole avec à la fin un sentiment que rien ne sera plus pareil, du fait que Katnis est crée un acte sans précédent dans les Hunger Games en se sauvant avec Peeta alors qu'il ne devrait rester qu'un survivant. Le deuxième volet confirme notre sentiment du ras le bol générale ainsi que la naissance d'une révolution souterraine plus ou moins enfantée par Katnis. Donc dans l'ultime volet on devrait avoir ce renversement qui te tenait tant à coeur. D'ailleurs il sera intitulé " la révolte ". La chronologie est logique et parfaitement respectée.

    Ensuite pour ce qui est du tour des districts, ce n'est qu'une façon pour le Capitole d'enfoncer un peu plus le couteau dans la plaie pour les atteindre moralement et leurs rappeler que les patrons c'est eux. Mais je pense que c'est surtout une manière pour Snow de discréditer Katnis aux yeux des habitants des districts. Il rejete en quelques sortes la faute sur les vainqueurs en les exhibant devant leurs victimes. La visite du président et le dialogue qui en découle avec Katnis au début du film, prouve qu'il exprime une certaine inquiétude de l'aura que dispose Katnis auprès du peuple depuis la fin du précédent Hunger Games. On sent bien qu'il ne contrôle plus trop le déroulement des choses. et qu'il sent le coup de trafalgar arriver. Puisque quand le nouveau directeur des jeux lui propose de procéder à des éxécutions et flagélations en série, on le sent réticent et l'exprime lui même en disant : que la répression et la peur à outrance n'engrange que la révolution (je ne me souviens plus des termes exactes). Donc pour moi tout ça est encore logique dans la trame de l'histoire et de ce qui doit en découler.

    Pour ce qui est des alliances je ne trouve rien de choquant. Dès les présentations des participants, on sent une certaine animosité du fait qu'ils soient à nouveaux obligés de revivre ce calvaire. Et leur signe fort de se prendre la main prouve que les mentalités sont en train de changer par rapport aux précédentes éditions. Par ailleurs dans le premier volet je me souviens que certains avait créer des alliances dès le début. Et puis ils ne sont pas amis, donc quoi de plus normal d'augmenter ses chances de survie dès le départ en s'alliant avec quelques participants. Après rien n'empêche les mesquineries ou coup bas entre eux pour être le dernier survivant. C'est un peu le mode de fonctionnement de notre société actuelle non ?

    Concernant l'état dépressif de Katnis ainsi que ses nombreuses pleurnicheries je te l'accorde c'est un peu énervant. Mais vu qu'elle représente cette révolution il est tout à fait normal qu'elle soit torturée par les meurtres qu'elle a dût commettre. Cela change un peu de voir celle qui sera à l'origine du changement refuser le destin qui s'offre à elle au lieu des gros musclés bourré de créatine ,qui sauve le monde comme si il faisait ça tout les matins, qu'ont a trop l'habitude de voir au cinéma.

    En conclusion c'est une bonne transition qui je l'espère finira en beauté avec le dernier volet de la saga. Après oui tout n'est pas parfait, et il y a somme toute quelques incohérence, oui il est 5H du mat et je suis un insomniaque. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan mais franchement, c'est totalement idiot cette histoire d'alliances ! Ok, ils veulent montrer qu'ils sont vénères mais dans ce cas, qu'ils n'entrent pas dans le jeu du Capitole et ne se battent pas du tout !
      Quand bien même, je trouve cela complètement immoral d'augmenter ses chances de survie en aidant d'autres candidats au risque de se faire des amis pour finalement devoir les égorger dans leur sommeil !

      Supprimer
  8. L'affiche de Hunger Games nous présente une héroïne offensive, Katniss, juchée en haut de sa montagne, arc et flèche à la main.
    On pense aux illustrations des livres d’aventures (Jules Verne en particulier) ou au célèbre tableau de Caspar David Friedrich.
    Avec ces nuages qui lui donnent des ailes, elle apparait de plus comme une figure mythologique, une véritable Diane moderne (ou Artémis comme disent les Grecs).
    Pour lire la critique de l'affiche du Hunger Games, c'est par ici http://www.lecritiquedepub.com/hunger-games/

    RépondreSupprimer
  9. Je m'étonne quand même de tout ce tapage autour de Hunger Game. Les gens en parlent et écrivent des tonnes de lignes dessus comme si c'était un monde aussi riche que "Le seigneur des anneaux", "Star Wars" ou "Harry Potter"! Sérieux c'est juste une trilogie primaire digne des "Twilight", "Les âmes vagabondes" et autre "Sublimes créatures"!!!! Ces sagas sont aussi profondes et épiasses qu'un sandwich SNCF (pour plagier Renaud)!!!! Et je ne parle pas du film en lui même qui est certes divertissant, mais sans plus.

    Les incohérences que relèvent Kaal sont totalement vraies! D'abord le titre du film aurait du être "Hunger game étincelle" et pas "embrasement". Trois pécores font le signe de Katnis avec la main, un mec se fait fouetter, deux personnes sont tués (d'ailleurs en 2 films j'ai toujours pas vu une goute de sang, c'est con quand le principe du film tourne autour de combats à mort!) et plusieurs candidats vont contre les règles du jeu et c'est ça que vous appelez un embrasement??! Pour rappel "l'embrasement" est "l'action de prendre feu". Il est où votre feu?! Ah si pardon, par deux fois la robe de Katnis prend feu! Whaaaa!!!!!! c'est la Révolution!!!!

    Sinon pour la tournée, l'objectif de discréditer les deux héros peut se comprendre, mais franchement ça devrait produire un deuxième effet qui ne vaut pas la peine de prendre autant de risque de la part du capitole. En effet, comme dit Kaal, moi je vois deux personnes, qui ont tué qq un de ma famille, venir me faire de beaux discours sous mon nez j'ai qu'une seule envie c'est de leur éclater la gueule, héro ou pas héros, amoureux ou pas amoureux! Logiquement cette Tournée devrait servir plus à "embraser" la situation qu'à éteindre la révolte naissante! Mais bon si le scénario était logique avec ce genre de film ça se saurait!!

    Pour finir le coup des alliances c'est pas crédible!! Pourquoi dans le 1 on puni toutes personnes faisant des alliances et dans le 2 ça dérange plus personne?!!? Que les candidats cherchent à s'allier ok, pour survivre ou par contestation du système. Mais que les Administrateurs du jeu ne fassent rien pour les en empêcher c'est illogique (encore!). Surtout comme par hasard aucun coup bas n'est fait!! La moitié des combattants cherchent à protéger katnis, l'autre meurt bêtement! Tout ce déroule selon le plan, pas d'anicroches! j'ai vu plus meurtrier comme jeu^^. D'ailleurs il faudra m'expliquer la scène de la "Corne d'abondance" qui tourne: quand la blonde (celle qui a un frère) tombe dans l'eau elle meurt noyée, mais quand c'est Katnis elle parvient à se sauver! Pathétique!!

    Univers sans intérêt, film à voir une fois par temps de pluie!

    RépondreSupprimer
  10. AH moi aussi le coup des Jeux de l'Expiation qui sortent de nulle part au bout d'une heure de film, c'est le truc qui m'a le plus interloqué du film, c'est vraiment pas crédible comme situation... Ils auraient dit c'est le premier, on aurait compris l'embrouille mais là le troisième??!
    Du coup ce deuxième volet m'a assez déçue, il y a du bon et du moins bon. Le pire c'est que le récit n'évolue pas entre le début et la fin, on revient au point de départ. Mouais, en fait il se passe quasiment rien quoi. J'ai surtout trouvé qu'il était mal construit, malgré sa durée on a l'impression qu'il démarre pas. Même les séquences dite "émotion" arrive bizarrement.
    Un Hunger Games sans les jeux, ça l'aurait pas fait, mais il y avait surement moyen de ne pas donner l'impression de revoir le 1 en version accéléré. Le film n'est pas ennuyeux, moi l'ambiance j'aime bien, mais il y a trop de truc mal foutu et d'incohérences...

    RépondreSupprimer